Se chauffer avec du bois humide
5 (1)

Si votre bois de chauffage n’est pas totalement sec, vous allez quand même pouvoir vous chauffer avec mais cela restera moins performant et plus encrassant qu’un bois sec.

En effet si votre bois présente un taux d’humidité supérieur à 20% la combustion sera moins bonne, l’encrassement du poêle et du conduit sera supérieur. Mais si vous n’avez que ça sous la main, il est quand même possible de se chauffer avec du bois humide. Nous allons voir quelques recommandations.

bois de chauffage humide

Connaitre le taux d’humidité de son bois de chauffage

Pour cela, il y a les méthodes archaïques comme mettre un peu de liquide vaisselle au bout d’une buche et de souffler à l’autre extrémité. Si cela fait des bulles c’est que votre bois est sec. En effet, en séchant l’eau contenu dans les fibres a disparu et donc l’air peut passer. Cette méthode fonctionne mais n’offre pas de résultat précis et fiable.

Pour un résultat précis, je vous conseille d’investir dans un humidimètre pour bois. Cet appareil est généralement constitué de deux pointes que l’on pique dans le bois. L’appareil peut ainsi mesurer le taux d’humidité présent à l’intérieur. Un humidimètre est accessible aujourd’hui, de nombreux modèles sur le marché propose un tarif aux alentours d’une vingtaine d’euros.

Je vous propose une petite sélection d’humidimètre:

 

 

Quelles sont les conséquences de se chauffer au bois humide

Si votre bois de chauffage à un taux d’humidité supérieur à 20%, la combustion sera moins bonne. Qui dit combustion moins bonne, dit restitution des calories moins performantes et encrassement prématuré du conduit de cheminée.

En effet, un bois de chauffage présentant un taux d’humidité de 50% offre 50% de moins de calories environ et encrasse environ 2 fois plus votre conduit que si il était à 20%. On estime à 4 fois plus de pollution que si il était bien sec. Ces valeurs sont arrondis, mais dans le principe c’est pas très loin de la vérité. De plus, le pouvoir calorifique d’un bois varie selon son essence et de son taux d’humidité.

Vous allez donc brûler plus de bois pour obtenir une chaleur correcte dans l’habitation.

Quelles précautions à prendre

Si malgré tout vous n’avez pas d’autres choix que de vous chauffer avec du bois humide, quelques précautions sont à prendre:

  • Ramoner votre conduit très fréquemment
  • Faire fonctionner votre poêle à bois ou insert avec les arrivées d’air ouverte au maximum

Je vous montre en image le résultat d’une demi saison de chauffe avec du bois humide:

 

Notez l'article
[Total: 1 Average: 5]

Curieux de tout et passionné du web en général. J'écris des articles sur Internet depuis 2008. J'aime écrire au sujet de l'écologie, l’environnement, le web, la permaculture, le bien être et la santé, le bricolage et bien d'autres. Tout sujet intéressant m'interpelle.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.