Que valent les couteaux Espagnol Cudeman et Pallarès
5 (2)

Je me suis penché sur la coutellerie Espagnole et étant amateur de couteaux avec un bon rapport qualité / prix, j’ai testé deux couteaux pliants à savoir un Cudeman et un Pallarès.

Mon couteau pliant de prédilection étant l’Opinel Jardin, pour son rapport qualité/prix, son acier 12C27, son poids, son émouture parfaite et sa prise en main, j’ai voulu testé des modèles à petits prix Espagnols. J’ai était fortement influencé par la chaine Youtube Kouto et j’ai voulu essayer par moi même les deux marques citées à savoir Cudeman et Pallarès.

Je suis resté fidèle à moi même et j’ai choisi des modèles en acier Inox, ces deux marques ont une déclinaison en acier au carbone.

couteaux Cudeman et Pallarès

Couteaux Cudeman et Pallarès

Acier sur ces deux couteaux

J’ai hésité longtemps avant de partir sur l’achat de ces couteaux car les deux sont en acier inox 420. Cet acier est plutôt « mou » et j’avais peur qu’il ne faille les affuter très souvent. Ce n’est pas le cas, je suis plutôt étonné de la durée du tranchant car je les utilise pour manger et même en frottant la lame sur l’assiette, le fil tient bien. Par contre, c’est un plaisir a affuter, un simple affuteur en V en céramique à 2€ permet de retrouver un tranchant rasoir en deux ou trois passages.

Ces deux couteaux Cudeman et Pallarès ont une émouture plate avec une finition en V pour le Cudeman et un léger convexe sur le Pallarès.

Matériaux pour les manches

Sur le Cudeman nous avons un manche en bois d’Oliver alors que sur le Pallarès nous sommes sur une résine. A la prise en main, le Cudeman est bien meilleur car il ne glisse pas, cependant la résine utilisée pour le Pallarès est super lisse et le couteau glisse fortement dans la main, ce n’est pas agréable du tout. Il existe également des manches en bois chez Pallarès.

Au niveau de la finition, on constate rapidement que peu de soin n’est apporté à la finition des manches pour les deux marques. Le Cudeman est mieux fini que le Pallarès mais c’est très perfectible. Un passage au papier de verre fin permet d’obtenir une meilleure finition. La finition du Pallarès est déplorable (du moins sur mon modèle, voir photos), je n’est pas osé reprendre le manche au papier de verre.

Quelques photos:

Cudeman VS Pallarès Cudeman VS Pallarès Cudeman VS Pallarès Cudeman VS Pallarès

Les photos montrent mal les défauts de finitions de ces deux couteaux, c’est dommage.

Quoi penser des couteaux Cudeman et Pallarès pliants

Ces deux couteaux pliants sont tranchant et c’est ce qu’on attend d’un couteau. Cependant, le degrés de finition devrait être un cran au dessus, même si ces deux couteaux sont très abordable niveau tarif. En effet, le Cudeman est aux alentours de 15€ et le Pallarès 12€ environ. Si je mets un Opinel en comparaison, c’est un Opinel que je choisirai, sans aucune hésitation à tarif identique. De plus, les Opinel Inox sont en 12C27, qui selon moi, est un poil supérieur au 420 utilisé pour ces deux modèles. Par contre, j’apprécie le système à ressort pour l’ouverture et la bonne rétention de celui-ci.

Édit: après à peine un mois d’utilisation, le ressort du couteau Pallares rouille, belle déception !!!

 

Notez l'article
[Total: 2 Average: 5]

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Guerre dit :

    tres bon couteauxou l acheter en espagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *