Préparer le sol pour le potager Bio

Le premier point, et pas des moindres, est la préparation du sol pour obtenir un potager productif.
J’ai en mémoire des images d’anciens en train de labourer vaillamment, de travailler le sol avec différents outils dont je connaissais pas le nom et je m’imaginer en train de faire pareil et suer à grosse gouttes.
Mais après de nombreuses recherches, il semblerait que la préparation du sol pour un potager bio n’est pas si physique.

En effet, le labour est en fait néfaste pour la faune présente dans le sol et pourtant si utile. L’aération du sol, elle, est bénéfique.
C’est pourquoi aujourd’hui il existe des bêches qui permettent d’aérer le sol sans trop perturber nos amis les vers de terres, entres autres.

Personnellement, démarrant la préparation de mon sol pour le potager, j’ai quand même décider de retourner la terre et d’enfouir l’herbe qui y était présente et qui devrait l’amender en se décomposant. Une fois retournée, j’ai paillé au maximum avec ce que j’avais sous la main, à savoir, du foin.
Le paillage fera l’objet d’une autre note car si j’ai bien compris, le paillage est la clé de tout jardin qu’il soit potager ou d’ornement, il ne faut pas laisser la terre à nu.

Il aurait été intéressant de déposer une couche de compost avant le paillage mais celui-ci me fait défaut. Je compte réserver un petit coin du jardin pour la « production » de compost.

J’en profite pour ajouter ces deux vidéos d’une conférence de Claude Bourguignon qui est certainement la personne qui connait le problème des sols:

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *