Plastique intérieur auto qui collent, la solution !

Certains plastiques intérieur automobile deviennent collant avec l’âge. En plus d’être collant, si vous avez le malheur de les toucher avec vos mains ou bien vos vêtements, vous aurez les mains noires, pareil pour les vêtement.
Le problème est bien connu chez plusieurs marque auto italiennes comme Lancia, Fiat, Alfa Roméo et même Ferrari. Si vous avez acheté Français, il est possible que votre Renault ou Citroën vous offre la même surprise.

J’ai été confronté au problème sur une Lancia Delta, j’ai éplucher le web pour trouver un produit miracle et j’ai trouvé ce produit.

plastiques-interieur-collant

Le produit qui m’a donné le meilleur résultat est l’alcool à brûler !
Il faut l’appliquer en abondance sur un chiffon non pelucheux et frotter jusqu’à ce que ça ne colle plus.
Pas besoin de démonter les pièces, vous pouvez le faire sur place. L’alcool à brûler ne m’a pas blanchi les plastiques comme peut le faire de l’acétone (certains ont de bons résultats à l’acétone sans blanchissement).
Votre chiffon va finir noir, idéalement, changez-en pour voir si le suivant n’enlève plus cette pellicule noire.

Si vous avez une autre technique, n’hésitez pas à la partager !

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Mister aiR dit :

    Mais tu vires le vernis du plastique ?! Une solution toute bête consiste à nettoyer régulièrement son tableau de bord avec un dépoussiérant à pulvériser, type rénovateur plastique, ou même un silicone en spray comme pour joints de portières.

  2. SlyD dit :

    Salut, ce n’est pas du vernis c’est une surcouche qui donnait, à l’origine, un toucher doux, à ce que j’ai compris.
    Mais avec le temps, cette surcouche devient collante et très salissante.
    Pour le reste, je suis d’accord !

  3. Zaxu dit :

    Bonjour,
    @Mister_aiR, merci du conseil mais il s’agit d’une solution SOS! ☺
    Moi, à climat tempéré (20°c-28°c), je badigeonne « pas trop généreusement » du talc au pinceau. Comme au niveau microscopique le talc est constitué de petites plaquettes transparentes, tapoter délicatement avec une éponge en mousse ou avec un pinceau à poils courts, permet de chasser l’air entre « l’écaille de talc » et la matière collante. Je laisse agir 24h puis je recommence une ou plusieurs fois jusqu’à je sois content du « touché ». Si je fais cette opération proprement et calmement, le blanc du talc disparait tout en rendant « sec » au touché la surface malade. Au pire, pour rendre la teinte noire, je teinte avec de la « cire » à chaussure liquide (petits pots allongés avec un embout en mousse) avec un pinceau (ou un produit lustrant pour sol dur (*)) et je laisse sécher sans frotter.
    Maintenant, il n’y a pas de miracle, cette technique « enlève » entre 75 et 90% du désagrément mais surtout celui-ci revient, dans une moindre mesure, avec le temps.

    (*) J’essayerai prochainement le rénovateur plastique et le silicone en spray de Mister_aiR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *