Lutter contre la cloque du pêcher de façon biologique

Si comme moi vous avez un ou plusieurs pêchers dans le jardin, vous avez certainement été confronté à une maladie que l’on appelle « la cloque du pêcher ».
La cloque du pêcher se caractérise par la boursouflure rouge des feuilles ou au recroquevillement de celles-ci qui finissent par tomber prématurément.
La cloque du pêcher est dû à un champignon qui est capable de résister l’hiver et de réapparaître de saison en saison.

cloque-du-pecher

Comment lutter contre la cloque du pêcher:

Il y a plusieurs solutions qui fonctionnent bien et qui sont simple à mettre en place.

– Plantez de l’ail au pied de vos pêcher, résultat quasi garanti.
– Pulvériser le pêcher et le sol autour avec une décoction d’ail à l’automne et à la fin de l’hiver (voir proportion plus bas)
– Enterrer des morceaux de métal zingué (galvanisé) au pied de votre pêcher

Les traitements à base de cuivre (bouillie bordelaise) sont utilisé par certains, ils ont été peu efficace chez moi, même chose pour les coquilles d’œufs.

Réaliser une décoction d’ail:

– Mettre à bouillir 5 litres d’eau
– Pendant ce temps, hachez 2 têtes d’ails
– Une fois l’eau à ébullition, versez l’ail haché, bien mélanger et couper le feu
– Laissez infuser 12 heures environ

Si vous utilisez ces traitement pour lutter contre la cloque du pêcher ou un autre, merci de partager votre expérience en laissant un commentaire.

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. Estelle dit :

    Bonjour,

    Votre article est très intéressant! Je vais essayer cet automne sur mes pêchers qui sont atteints par la cloque.
    Je vais essayer aussi sur des cupressus qui sont apparemment victime d’un champignon, le chancre et je voulais donc savoir si on utilisait la décoction pure ou diluée?

    Cordialement.
    Estelle

  2. SlyD dit :

    Bonjour Estelle,
    personnellement je l’utilise pure, cependant, si vous voulez une solution plus durable, vers le 11 novembre, plantez de l’ail (ou mieux encore de l’ail des ours) au pieds de vos pêchers et au printemps vous n’aurez pas la surprise de voir la cloque du pêcher pointer le bout de son nez 🙂

  3. Reverdy dit :

    Bonjour, moi j’ai également planté des graines de raifort, et depuis, plus de cloques! 🙂
    Par contre j’ai des pucerons qui viennent d apparaître, avez vous un remède bio?

  4. Loldup dit :

    Bonsoir, merci pour « le truc » de l’ail! L’année dernière j’ai abattu un pêcher car il été atteind fortement par la cloque! J’ai utilisé la bouillie bordelaise mais sans résultat… un de mes jeune pêcher est touché je vais donc le traiter à l’ail! Merci
    Pour Rêverdy, contre les pucerons, j’utilise du savon noir dilué.

  5. Le jardinier malin dit :

    Merci pour vos conseils à l’ail que je vais essayer car je ne savais plus quoi faire, en tout cas pour les pucerons dans mon jardin j’utilise du savon noir à l’huile de lin car je n’ai pas trouvé à l’huile d’olive , trois bouchons pour 1litre d’eau.

  6. Thierry dit :

    Bonjour. J’ai déjà utiliser plusieurs morceaux de (vieux) zinc. Ça réduit de beaucoup le maladie

  7. COSANDEY Quynh Hoa dit :

    Merci pour les conseils contre les cloques du pêchier. Depuis 3 ans j’ai ce problème et malgré les produits achetés dans le commerce, pas grands résultats. Je vais planter de l’ail et traiter avec solution à l’ail également.

  8. Jean-Michel GARRIDO-PASTOR dit :

    Bonjour, j’ai un amendier qui a … la cloque du pêcher!! Je me suis laisser dire que planter du raifort au pied guérissait l’arbre. Ce que je me suis empressé de faire. La maladie regresse!!

  9. Chouard chantal dit :

    Mes groseillers ont tous la cloque. Est-il trop tard pour planter de l’ailleurs ? Que dois-je faire .merci

  10. Ray dit :

    Je doute reelement du résultat du moins en partis ! Et pour cause. Les vertus de l ail meur a la cuisson ; alors que hacher l ail en bouillie et la mélanger à 5l d eau doit certainement être plus efficace. Quant à planter l ail au pied de l arbre épuisé le sole à coup sûre.

  11. SlyD dit :

    Salut Ray, je note pour l’ail frais dans l’eau. Je doute quand même que planter de l’ail épuise le sol à ce point, surtout vis à vis de l’ail, je pense plutôt que l’arbre « pompera » beaucoup plus que l’ail.

  12. Ana dit :

    Bonjour: j’en ai chaque anné sur Mon amendier. Tout ce que je fais, c’ est arracher les feuilles Au printemps quand mon arbre commence à en avoir les petites boules rouges, mais cette année je vais essayer à planter des ails autour, merci pour votre article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.