Choisir son chauffage électrique en évitant les arnaques

J’ai longtemps cherché le type de radiateur électrique que j’allais installé chez moi, j’ai fini par trouver le compromis idéal après de nombreuses recherches.
Je suis, à la base, électricien ayant dévié ensuite vers la maintenance industrielle donc j’avais du mal à comprendre comment un radiateur électrique, quelque soit sa technologie, puisse être plus économique qu’un autre.

Tous les constructeurs de radiateurs, les démarcheurs et autres marchands de tapis vantent les mérites de leurs produits en mettant en avant les économies réalisées si on installe leurs modèles.
Il faut savoir que tous les radiateurs électriques, encore une fois quelque soit la technologie utilisée, ont un coefficient de 1 ou approchant, ça veut dire que 1000w consommés, c’est 1000w restitués. Donc un radiateur de 1000w consommera toujours 1000w en fonctionnement, qu’il coûte 100€ à l’achat ou 1000€.

On va passer rapidement en revue les types de radiateur qu’il existe sur le marché et je vous dévoilerais ce que j’ai installé chez moi et pourquoi.

Les différents types de radiateurs électrique:

Les convecteurs électriques

Les convecteurs électriques ont un fonctionnement très simple, l’air froid entre par le bas du radiateur, se réchauffe au contact de la résistance et ressort par le haut. La montée en température est rapide mais on a tendance à chauffer le plafond plus que le reste. Ils ont l’avantage d’être très bon marché.

Les panneaux rayonnants ou radiants

Les panneaux rayonnant disposent d’une plaque métallique réchauffée par une résistance. La plaque métallique, une fois chaude, rayonne la chaleur vers les murs, les personnes et les objets dans la pièce. La sensation de chaleur est proche de celle des rayons du soleil. Ils sont bon marché en général.

Les radiateurs à inertie

Ce type de radiateur utilise toujours une résistance mais qui, cette fois, vient chauffer un corps liquide ou solide. On parle d’inertie à fluide caloporteur ou à inertie sèche. Certains cumulent les deux principes et d’autres ajoutent même une façade rayonnante. Le but des radiateurs à inertie, sur le papier, c’est de les mettre en chauffe pendant les heures creuses et d’avoir une restitution de la chaleur pendant les heures pleines. Ils sont beaucoup plus cher que les rayonnants ou les convecteurs. La chaleur ressentie est propre d’un chauffage centrale.

Quel type de radiateur j’ai installé ?

J’ai fini par installer des panneaux rayonnant. Alors pourquoi ce type de matériel plutôt qu’un autre ?
Je connais les convecteurs et je n’en voulais pas, donc il me restait les panneaux rayonnants et les radiateurs à inertie.
Après avoir pas mal bourlingué sur la toile, je suis tombé sur un forum ou une personne parlait du numéro 474 de Que Choisir ou les résultats d’un comparatif sur les radiateurs étaient publiés.
Je me suis procuré ce numéro et mon choix fut définitivement verrouillé sur les panneaux rayonnants.
En effet, les panneaux rayonnants, premier prix d’une grande surface de bricolage, sortent très très bien placés de leur classement comparé à d’autres modèles bien plus cher.

Chacun voit midi à sa porte, mais mon avis demeure le même: aucun radiateur électrique n’est plus économe qu’un autre à puissance équivalente.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Guillaume dit :

    Les convecteurs des années 2000 ont une régulation electronique « delta » (et non pas juste on off sur une consigne), et la résistance n’est plus au contact de l’air, mais à un bloc à ailettes. Du coup, il n’y a plus les inconvénients des anciens convecteurs : odeur de poussière, impression de chaud/froid et stratification.
    Les panneaux rayonnants ont aussi fait de gros progrès depuis 10 ans, ils rayonnent plus.

    La plupart des pseudos radiateurs à intertie sont en fait des convecteurs. Il n’apportent rien par rapport à un convecteur classique moderne. La masse de métal n’est pas assez importante pour offrir une vraie intertie permettant de profiter du tarif heures creuses, mais trop importante pour avoir une chauffe rapide.
    Effecticement, les gens qui remplacent des convecteurs de 1985 qui chauffent l’air à 70 ou 80 degré avec une régulation par bilame verront une amélioration. Mais l’amélioration aurait été la même avec un convecteur de marque moderne (regulation delta + diffuseur à ailettes). Par contre, ils auraient économisé vu qu’on trouve ce genre de convecteur à 40€ en GSB.

    Mon conseil est :
    – rayonnant dans grandes pièces dégagées
    – convecteur moderne dans petites pièces encombrées (chambres…).
    Ne pas oublier la régulation et temportisation (important).

    Et surtout, acheter toujours des marques (Sauter, Noirot, Atlantic, Siemens etc…), qui garantissent une régulation electronique précise et de bonne qualité.

    Donc je suis complètement d’accord avec ce billet.

  2. SlyD dit :

    Bonjour Guillaume,

    d’un coup, je me sens moins seul 🙂
    Merci pour ce commentaire avisé.

  3. jacques dit :

    Voilà comment se chauffer sans chauffer le plafond :

    https://www.youtube.com/watch?v=7D19A6lD8w4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *